Newsletter : 10 astuces pour écrire une newsletter efficace (2022)

Dorian Jeannin
21/6/2022
La digitalisation des PME
1.
1.1
1.2
1.3
1.4
2.
2.1
2.2
2.3
2.4
3.
3.1
3.2
3.3
3.4
4.
4.1
4.2
4.3
4.4

La newsletter s’est imposée comme étant l’un des moyens les plus efficaces pour communiquer avec vos différents contacts. 

Nouveautés, contenus divers, évènements, promotions… autant d’informations qu’on se doit de transmettre à ses prospects ou clients pour faire vivre sa PME et développer son activité. Il ne reste plus qu’à savoir comment s’y prendre. 

Découvrez comment améliorer l’efficacité d’une newsletter en augmentant son taux d’ouverture, de clic et de conversion. 

1 : Choisissez un service d’envoi de newsletter avec une excellente délivrabilité

“Vous avez pensé à regarder dans les spams ?” 

Vous détestez cette phrase ? nous aussi. 
Et si votre newsletter termine dans les spams ou les filtres gmail, c’est bien souvent à cause de la délivrabilité du logiciel que vous avez choisi pour l’envoyer. 

On peut décomposer la performance d’une newsletter en 4 étapes clefs : 

  • La délivrabilité, c’est le nombre de mails bien reçu dans la boîte mail principale de votre contact par rapport au nombre de mails envoyés depuis votre logiciel de newsletter. 
  • Le taux d’ouverture, qui est calculé à partir du nombre de personne ayant ouvert votre email par rapport à celles l’ayant reçu
  • Le taux de clic, c’est le nombre de personne ayant cliqué dans votre email parmi celles qui l’ont ouvert
  • Le taux de conversion, c’est le nombre de personnes ayant réalisé une action spécifique après avoir cliqué sur un lien, une image ou un bouton dans votre email. Il peut s’agir de prendre un rendez-vous, s’inscrire à un webinar ou à un salon, regarder une vidéo…

Vous comprendrez donc que pour juger de l’évolution et l’efficacité de votre newsletter il est absolument nécessaire d’avoir une excellente délivrabilité, qui à un impact direct sur toutes les autres statistiques à suivre.

Les logiciels de newsletter ayant la meilleure délivrabilité sont Sarbacane, Send in Blue et Mailchimp qui possèdent des serveurs très bien optimisés et qui déploient des efforts considérables pour vous permettre de délivrer le contenu de votre newsletter à tous vos contacts.

2 : Écrivez un titre qui donne envie

Il existe une multitude de moyens d’écrire un titre percutant dans une newsletter, mais malheureusement aucune d’entre elles n’est magique. 

À la place, nous avons listé pour vous une série de conseils que nous vous conseillons d’essayer auprès de votre cible. 

  • Soyez concis et impactant. Pour être certain que le titre de votre newsletter le soit assez, il vous suffit de supprimer tour à tour chacun des mots que vous avez choisis. Si le sens de la phrase change, vous devez le laisser. Sinon, retirez-le !
  • Ne mettez que très peu d’emoji et de ponctuation, ou vous risqueriez de vous retrouver dans les spams et de faire chuter drastiquement votre délivrabilité en laissant penser aux filtres des boîtes de réceptions que votre newsletter n’est en réalité qu’une arnaque.

3 : Personnifiez l’adresse d’envoi

On a tous plus envie de savoir ce qu’a à nous dire “Julie de l’agence abc” plutôt que l’agence en elle-même. 

En ouvrant un email envoyé par une entreprise, on s’attend à ne voir que des promotions et autre pub, alors qu’une personne a peut-être quelque chose de très important à nous dire. 

Ce mail qui semble avoir été envoyé d’un individu à un autre a donc beaucoup plus de chances (?) d’être ouvert, et donc que le contenu de votre newsletter soit lu. 

De plus, en ajoutant toujours votre prénom à vos newsletter, vous habituerez votre lecteur en créant un sentiment de proximité et d’intimité avec ce dernier. 

4 : Faites varier le contenu de votre newsletter

Ni vous ni vos clients ou prospects n’ont envie de recevoir une newsletter chaque mois glorifiant une société. 

Ils ne la liront donc pas. 

A la place, faites varier vos contenus : partenariat, contenu texte, vidéo, images, témoignages, articles de blog, nouveautés, événements…

Ici encore, pas de recette miracle, mais juste un conseil : ne consacrez pas plus d’un tiers du contenu de votre newsletter à la promotion de votre société. 

A la place, vous pouvez mettre en place n’importe quel type de contenu susceptible d’intéresser votre cible.

Articles, interview client, conseils, astuces, plus le contenu de votre newsletter suscitera l’intérêt de vos lecteurs, plus elle sera ouverte et lue. 

5 : Ajouter dans votre newsletter du contenu à forte valeur pour votre cible

Le contenu, en plus d’être varié, doit absolument intéresser votre cible. 

Il est inutile d’écrire une newsletter pour écrire une newsletter.

Aussi, vous devez absolument ajouter de la valeur à votre newsletter, pour captiver l’attention de votre audience, et surtout la fidéliser. 

En effet, si un lecteur a appris quelque chose d’intéressant dans le contenu de votre newsletter, il y a de fortes chances qu’il ouvre la suivante. 

Voir même qu’il la partage à d’autres personnes que votre contenu pourrait intéresser

Un excellent moyen de faire grandir votre base de données contact et donc l’impact de vos actions de communication.

6 : Demandez directement à votre audience

Le meilleur moyen de savoir ce que votre audience souhaite lire dans votre newsletter est sans conteste de leur demander. 

Prenez le temps de téléphoner à certains de vos contacts dans le but de leur demander 

Si vous souhaitez optimiser votre newsletter déjà existante, demandez à des contacts la lisant assidûment ce qui leur plaît dans votre contenu. 

Vous pouvez aussi demander pourquoi aux personnes ne lisant pas votre newsletter, ainsi ils vous donneront des idées et autres axes d’optimisation. 

Dans le cas où vous vous demandez comment commencer une newsletter, recentrez-vous sur la première question que vous devriez vous poser : Pour qui je souhaite écrire ? 

Vous n’allez pas adresser le même contenu de la même manière selon la cible, ainsi réfléchissez aux personnes que vous souhaitez toucher avec votre newsletter. 

Une fois que vous aurez répondu à cette question, dirigez vous dans votre base de contact, sélectionnez des profils qui correspondent à votre cible puis, là encore, demandez leur un créneau pour leur demander ce qu’ils souhaitent lire.

7 : Constituez une base de donnée contact complète et à jour

Avant même d’écrire une newsletter, il faut déjà savoir à qui on va l’envoyer.

Chez anaba, nous sommes particulièrement bien placés pour savoir qu’il est extrêmement difficile de garder un fichier client complet et à jour pour un.e responsable de communication. 

Entre les contacts bloqués dans les téléphones respectifs des commerciaux, le fichier client excel historique qui n’a pas été mis à jour depuis des années, et les centaines de contacts avec qui tous vos collègues ont échangé sans prendre le temps de le rentrer dans votre logiciel de gestion de client,  il est tout à fait normal que votre délivrabilité ainsi que vos taux d’ouvertures restent au ras des pâquerettes.

Je vous rassure, la gestion et le traitement des contacts est un sujet de préoccupation de nombreuses PME en France, et c’est pour ça que nous avons créé anaba. 

Car nous sommes aujourd’hui le seul logiciel vous permettant de centraliser tous ces contacts, quelle que soit leur provenance, sur une plateforme partagée entre tous les membres de votre société et disponible sur téléphone ou ordinateur. 

Nous avons changé la vie de centaines de responsables de communication, de commerciaux et de responsables de projet, et c’est eux qui le disent !

8 : Faites peur à vos lecteurs

Il ne s’agit bien évidemment pas de mettre une image terrifiante avec un son beaucoup trop fort à l’ouverture de votre mail, mais d’utiliser un principe psychologique de base bien connu en marketing : le FOMO

Le Fear Of Missing Out (FOMO) traduit “la peur de manquer quelque chose” c’est la technique utilisée massivement sur les sites de ecommerce pour vous faire passer à l’action immédiatement. 

Cette stratégie marketing consiste à faire comprendre à un prospect que c’est “maintenant ou jamais”, dans le cadre du ecommerce, on le trouve souvent sous la forme “il ne reste plus que X produits”

Cette technique est redoutable lorsqu’il s’agit de faire réaliser une conversion par vos contacts.

En effet, en leur rappelant le nombre limité de place à votre évènement ou votre salon, vous allez créer chez votre audience le FOMO, et donc augmenter les taux de conversions de votre newsletter

9 : Créez-vous une véritable identité

Un autre levier psychologique à ne surtout pas prendre à la légère est l’habitude. 

Qu’on le veuille ou non, on a tous nos petites habitudes de consommation, il en est donc de même pour l’audience de votre newsletter. 

Il serait donc dommage de ne pas en faire partie, et le meilleur moyen d’y parvenir c’est de vous créer une identité unique, pour que votre audience puisse facilement vous associer au contenu que vous proposez. 

Même si elle passe aussi par une esthétique qui vous est propre (couleur, logo, bannières, images…) l’identité englobe également d’autres critères, comme l’heure d’envoi, le ton adopté, l'enchaînement des différentes parties de votre newsletter… 

N’importe quel éléments pouvant être repris d’une newsletter à l’autre pouvant permettre de vous identifier.

C’est un exercice qu’à très bien compris Caroline Jurado qui met en place plusieurs habitudes au sein de ses newsletters, comme un “compteur d’inscrit à la newsletter” ou un gif présentant son environnement de travail à l’heure où elle écrit la newsletter. 

10 : N’écrivez pas une newsletter, créez une communauté

Si vous parvenez à fédérer une communauté autour de votre newsletter, en donnant un profond sentiment d’appartenance à ceux qui la lisent, alors vous pourrez dire haut et fort que votre newsletter est un succès. 

Augmentation du taux d’ouverture, de clic, de conversion voire même de réponse : c’est toutes les statistiques de votre newsletter qui s’envoleront si vous y parvenez. 

Vous avez maintenant l'habitude, mais pas de recette miracle.

En plus de respecter tous les points abordés dans cet article, il vous faudra faire preuve de créativité tout en gardant cet objectif en tête pour créer une communauté soudée autour de votre newsletter.

11 (Bonus) : Trouvez l’inspiration auprès d’autres newsletters

Vous n’êtes pas sans savoir qu’il est aujourd’hui très commun pour une société de faire une newsletter. Tout d’abord, pas d'inquiétude : ce n’est pas parce que l’un de vos clients est déjà abonné à une newsletter qu’il ne sera pas intéressé par la vôtre, si le contenu l’intéresse, et qu’il est bien amené.

Au contraire, servez-vous de toutes ces newsletters comme d’un moteur pour votre inspiration.

Tant sur le fond que sur la forme, vous avez tout à gagner en vous abonnant à des newsletters de concurrents et en utilisant ce qui vous semble pertinent pour agrémenter la vôtre.

Si vous ne savez pas par où commencer, voici une liste de quelques Newsletter dont vous devriez vous inspirer.

Salesdorado

Les crypto de Caro

Archipresse

Sans oublier, la fameuse newsletter de anaba dans laquelle vous trouverez sans aucun doute votre bonheur, ainsi que d'autres articles comme celui-ci pour vous aider à développer votre activité et votre présence en ligne !

Pour vous y inscrire, c'est juste ici :

Merci, votre inscription a bien été prise en compte !
Une erreur est survenue, réessayez dans quelques minutes

Vos contacts sont votre plus grand trésor

Essayer gratuitement anaba

14 jours - pas de carte bancaire nécessaire à l'inscription.